ACADEMIY DU GALO

Académie du Gallo




La Petite Bibliothèque de l'Académie du Gallo

Istoêre de la Bertaegne

    CONAN II

Un mot inconnu ?        Utilisez les fonctions 'Dictionnaire' en bas de page !


CONAN II


tapisseriy de Bayeuc (tabllèo 20)
Conan II capiqhule a Dinam
e rend lez cllaes de la vile ao bout d’ûne lance

Conan II de Bertaegne (denaqhi a Renne devers 1033-1034 e defuntae ao piet de Châtèo-Gontier le 11 de decembr 1066), fiù ao duc Alaen III e a Berte de Blloêz-Chartr, ét un duc de Bertaegne de la maezon de Renne qi regnit de 1040 diqa sa mort en 1066.

Od le duchae de Bertaegne en arit, Conan ét core minour cant son pere defuntit en 1040. Son oncl, Eon (ou ben Eudes) Prime de Pentievr, q’étaet tutellier sus Conan de maitiae od sa mere, Berte de Blloêz, diqa ed-cid a s’ermarier od Uge IV du Maene, en gaegne pour ramarrer la garde du duchae de Bertaegne. Son oncl ét den yeuz contr Gllaome le Bâtard, qi sera par aprés duc de Normandiy. Conan, li faodra li espeirer qe Gllaome aije la victoêre sus sez opozouz, ao Vao-ez-Dunes den le mais d’otobr 1047, pour qe son oncl, échoêbi d’od son arevers, assente qe le minoraije a Conan ét passae. Detoli d’od son oncl, qhession de benveilhance, Conan ét erconeù come duc de Bertaegne en 1048.

Conan treue memme le tourn, ûne fais le conte Mathias defuntae san haer, de prendr pus fort de pouvoêr sus le Contae de Nante pour un temp. Le Contae-la, n’y a Alaen Canhiart, le Conte de Cornoualhe, qi cllaome de le haper, du dreit a son époùzey Judit. En 1054, le Contae ervient ao bout de la fin a lour fiù Hoël de Cornoualhe, qi devienra le biao-frere a Conan, a se marier od sa seur Havoêze.

A Renne, Conan II ranje a bout devers 1047 qhession de qhuzeter la « deligney d’eveyqes » amarrey depeis le bas du siecl d’avant, e mettr en pllace l’eveyqe Main, fiù du viconte Hammon II d’Alet, e prime chantouz de la catedrale depeis 1040-1047 e qi prenra part ao concile de reforme a Rome en 1050.

De ça, en 1050, cant qe le pape Leion IX faet la recomande ez menouz de la Bertaegne de la reforme contr la simoneriy, il s’aderce ao « Prince dez Bertons e ao conte Alaen ».

Par aprés, en 1064, Conan II deit se defendr contr la regoncey de Riwallon Prime de Dou, soutinz od Gllaome le Bâtard. L’éqerouey-la ét erpraezentey sus la tapisseriy de Bayeuc, tabllèo 18 a 20. Le duc de Normandiy coje Conan II a décernayer Dou, ded’you q’il s’ensaove e le pourqhette diqa sour sez murs a Renne e a Dinam aprés, eyou qe Conan rend lez cllaes de la vile ao bout d’ûne lance.

Gllaome, pâmeins, déconeù lein de cez li, sen avivanderiy pour son armey, deit s’en ertourner en Normandiy come ç’a étae erconeù od le croniqouz Gllaome de Poêtier q’étaet pâmeins vrai portae pour lez Normands. L’échouae-la raporte du pouvoêr a Conan II. D’aprés oui dire a Pierre Le Baod, apoyae od sez vassaos, il prend Dou pour li e coje Riwanon a l’essiù.

En 1065, cant Conan va rendr vizite en grand pontifical a son oncl Tibaod III de Blloêz, il a od li ûne ramilhey d’ûne trentaene de monde q’il denome « hic Baronibus meis », aoterment dit « mez barons ». Den yelle, n’y a dez seignours q’ont lour seignouraije dreitement sour li coume Silvestr de la Gherche, Jiron de Chaojon, Suhard d'Acignae, du contae de Nante coume Ascol fiù a Roald de Donje, Mainfinitus de Nante, e dez seignours qi sont pas bertons aossi ben coume Jeffrai II de Mayenne et Ghy de Sabllae.

Conan II cerche aloure a gaegner qe lez contes d’Anjou sont un petit pus falhis pour rassolider sez marches du côtae de l'Anjou.

Devers le bas de l’aney 1066, le prince berton, aprés mettr la maen sus Pouançae qi taet a Silvestr de la Gherche, prinz Segrae, il s’avance diqa Châtèo-Gontier q’il cernaye, maez il defunte ao piet de la vile le 11 de delerre 1066 empoêzounae, d’aprés, od un traïçouz sour lez ordrs a Gllaome le Bâtard, qe c’ét li q’araet comandae l’assazin-la.

Voulair erterouer lez separts d’od la Bertaegne, qe Erispoe avaet portae diqa la Mayaene, e qe le prince berton avaet rassolidae od dez maçacr de trancheys, de yeùz deuz grand douves e deuz rejiets, apouyaes ûne fais ou la od dez belouards, e q’alaent de la Mayaene sus le haot de Bazouje (Chatèo-Gontier d’astoure), a la Seiche sus le devant dez Avalhes, ça q’etaet caoze de la gherre-la probabl.

Conan II ét ensuaerae den l’abouiy Saent-Melaene a Renne eyou qe sa tombe a étae erterouey en 1672 cant il taent a renouvrir sour la Tour.


Etant q’il taet san jiet, ét son biao-frere qi prend aprés li. La maezon de Cornoualhe prend don la pllace de la maezon de Renne a mener le duchae de Bertaegne.

Conan II s’ét mort san avair prinz d’époùzey pour avair qheuq’un aprés li de dait. Un maniere de « Alanus nothus filius Conani comitis » q’a son nom den lez temoens d’ûne charte de donaezon de Berte de Blloêz pouraet étr un broussier a li, d’aprés.



Appel du dictionnaire
Mot exact (*) à traduire:

(*) si nom propre, insérer un blanc avant la saisie pour conserver la majuscule

   


Si besoin des services complets du Dictionnaire :